Les familles Lipikar

Améliorez la vie des enfants
sujets à l'eczéma

Inscrivez-vous maintenant

Adopter la routine... avec le sourire!

En période de poussée comme en rémission, le pommadage est la clé du bien-être. Tous les jours, toute lannée, le confort de vie passera par les soins hydratants et relipidants : une routine quil sagit de rendre moins compliquée, surtout chez lenfant. Avec laide quelques animaux par exemple, comme aux ateliers de pommadage développés au centre thermal de La Roche-Posay qui accueille 300 enfants chaque année.

Incitez-le à jouer avec
avec Lipi&Kara

Étape 1
D'abord on lave toujours ses mains avant de mettre de la crème. Après la douche, c'est pratique car les mains sont déjà bien propres.
Étape 2
On réchauffe la crème en la frottant au creux de ses mains : plus liquide, la crème pénétrera mieux dans la peau.
Étape 3
Le visage
On commence par faire de grands ronds sur les joues puis on masse les moustaches du petit chat, le nez et le front. On sort les petites antennes de l'escargot avec les deux index pour ne pas oublier les paupières et derrière les oreilles.
Étape 4
Le cou, le menton, la nuque
On se met dans la peau d'une girafe! Il faut bien prendre le temps de mettre la crème tout le long du cou de la girafe, sans oublier l'arrière du cou Il suffit pour cela de basculer la tête vers l'avant.
Étape 5
Le ventre
On dessine la coquille de l'escargot en faisant plein de ronds. Et pour les côtés, on tend un bras en l'air et avec l'autre, on pommade de haut en bas puis on change de bras.
Étape 6
Les bras
On pense aux animaux qui sautent (un crapaud, un lapin, une sauterelle). On part de la main, on monte jusqu'à l'épaule et on saute jusqu'à la main pour recommencer!  On fait la même chose avec la paume de la main tournée vers le ciel pour hydrater l'intérieur des bras.
Étape 7
Les jambes
On choisit un autre animal sauteur, puis on reproduit le même geste que pour les bras. On pose la main sur le pied, on remonte tout en haut de la jambe, puis on retourne au pied. Devant, puis derrière la jambe. Et pour finir, on met une fine couche de crème entre les orteils, souvent très secs.
Étape 8
Le dos
On appelle papa ou maman, chacun son tour, pour un petit massage bien mérité!

L'aider à comprendre sa maladie pour la dédramatiser, c'est très important, surtout chez l'enfant atopique car en général, il sait qu'il souffre d'eczéma mais serait bien incapable d'expliquer (à ses amis notamment), d'où vient sa maladie, si elle est contagieuse et s'il guérira un jour. Il lui est difficile aussi d'évaluer le bénéfice à moyen terme d'un traitement bien suivi.
Échangez avec lui autour des supports pédagogiques LIPI & KARA pour évaluer ses connaissances.

L'encourager à se soigner tout seul, c'est possible dès 3 ou 4 ans!
La tendance à surprotéger son enfant atopique est bien naturelle mais, même très jeune, il a des capacités insoupçonnées à se responsabiliser, changer ses habitudes et sa perception de la maladie.
En adoptant la routine du pommadage, d'abord de façon ludique, il sait vite faire tout seul à la maison mais aussi chez les grands-parents ou en colonie de vacances. Ses poussées deviennent moins fortes et moins fréquentes et lui permettent de retrouver de l'insouciance. La routine devient alors un réflexe sur lequel les parents n'ont plus à insister.

À partir de 7 ans, il peut aussi évaluer lui-même son eczéma et apprécier de façon tangible  l'amélioration de son état d'une semaine sur l'autre. Dans cet outil développé par l'European Task Force on Atopic Dermatitis, le patient mesure l'étendue des lésions, l'intensité des symptômes ainsi que les démangeaisons et les troubles du sommeil.
http://www.poscorad.com/

  • Facebook
  • Pin