Alerte pollution


Mal à la gorge, les yeux qui piquent, une respiration difficile...
Et si votre peau subissait les mêmes irritations ?

Le soleil, les rayons UV et la pollution : une combinaison néfaste pour la peau

Nous avons conscience des risques causés par le soleil et les rayons UV pour la peau depuis plusieurs décennies maintenant, mais les dangers de la pollution restent largement méconnus, surtout lorsque cette pollution est associée aux rayons UV. La Roche-Posay étudie l’impact de la pollution atmosphérique sur la peau depuis 15 ans. Ces recherches ont permis de démontrer que les substances polluantes exacerbent la sensibilité des personnes souffrant de pathologies inflammatoires de la peau telles que l'acné(1)(2), l’urticaire(3) et l’eczéma(3). Ces études avancées ont également révélé les effets néfastes de l'action combinée des rayons UV et des agents polluants, effets dont la peau doit être protégée. Lorsque les agents polluants s'allient aux rayons UV, ils engendrent une synergie négative : les dégâts cumulés des agents polluants et des UV sont plus graves que les dégâts causés séparément par chacun de ces deux facteurs.



Quels sont les effets de l'action combinée des rayons UV et de la pollution ?

La peau est notre première barrière de protection contre les agressions de l'extérieur. La pollution atmosphérique altère cette barrière, qui ne parvient plus à protéger correctement l’épiderme. Les principaux agents polluants qui affectent la peau sont les suivants :

  • L’ozone : en oxydant le sébum, l’ozone abîme la barrière cutanée et provoque de l’inflammation(1).
  • Particules fines : leur taille varie, mais les particules PM2.5 sont potentiellement les plus nuisibles. Elles s’accrochent à la peau et se logent dans les pores, et pénètrent même parfois jusqu’à l’épiderme.

Résultat : la pollution porte atteinte à l’intégrité de la peau. La barrière cutanée est altérée, ce qui provoque une inflammation et un stress oxydant de la peau qui aggravent la sensibilité de la peau.

L'effet des agents polluants est renforcé par la chaleur, le soleil et les rayons UVA et UVB, qui sont également responsables de l’apparition des problèmes de pigmentation et du vieillissement de la peau.

Protection très élevée afin de garantir que la peau sera protégée et préservée.

Notre peau est exposée tous les jours à la pollution atmosphérique et aux rayons UV qui irradient la surface de la terre. Les UVB affectent l’épiderme et peuvent provoquer des coups de soleil et de l’inflammation, tandis que les UVA sont la principale cause du stress oxydatif et du photovieillissement. Les UVA et les UVB contribuent tous deux à l’apparition du cancer de la peau. Les soins contre le soleil ne se contentent pas de protéger la peau contre les effets néfastes des rayons UV. Ils empêchent également les particules polluantes d’adhérer à l’épiderme et évitent ainsi les dégâts causés par leurs synergies néfastes.

La protection solaire utilisée doit présenter un facteur de protection très élevé afin de contrer l'effet des rayons UVA et UVB. Pour garantir une protection élevée sans faire de compromis en matière de tolérance,Anthelios XL Fluide Extrême créé par La Roche-Posay, offre une protection SPF 50+ pour combattre les UVB et une protection PPD 42 pour lutter contre les UVA et empêcher les dégâts dus au stress oxydant provoqué par la synergie entre la pollution et les rayons UV.

1 Source : L'Oréal Research & Innovation, Pham DM, Boussouira B, Moyal D, et Nguyen QL, Oxidization of squalene, a human skin lipid: a new and reliable marker of environmental pollution studies, International Journal of Cosmetic Science, 2015, 1–9. 2 Source : L'Oréal Research & Innovation, Lefebvre MA, Pham DM, Boussouira B, Bernard D, Camus C et Nguyen QL, Evaluation of the impact of urban pollution on the quality of skin: a multicentre study in Mexico, 2015, 1–10. 3 Source : Kim J, Kim EH, Oh I, Jung K, Han Y, Cheong HK, et al. Symptoms of atopic dermatitis are influenced by outdoor pollution. J Allergy Clin Immunol 2013;132:495–7.

  • Facebook
  • Pin