3 Questions à un expert

"La peau sèche n’est pas une fatalité"

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_3questions_default.jpg

La dermatologie évolue : au-delà des symptômes cutanés visibles, la prise en charge du ressenti quotidien du patient est aujourd’hui incontournable. La dermocosmétique bénéficie également de cette approche complète.

Une peau sèche, c’est quoi exactement ?

Un dysfonctionnement des 3 mécanismes clés de la fonction barrière

La peau sèche souffre d’un affaiblissement de sa fonction barrière. Celle-ci est due à la fois à une altération de la cohésion cellulaire, à une carence en NMF (facteur naturel d’hydratation) et à une déficience de la production lipidique.

Faut-il alors miser sur des produits très gras pour en prendre soin ?

Des produits très nourrissants mais des textures faciles à vivre

Non, la peau sèche à certes besoin d’être nourrie, mais les textures les plus grasses ne sont pas forcément les plus efficaces. Elles laissent en plus une sensation désagréable après l’application. Or le vécu et le ressenti des patients est aujourd’hui déterminant en dermatologie et en dermocosmétique. Mieux vaut miser sur un soin qui, tout en restaurant la barrière cutanée, offre un grand confort d’application : pénètre instantanément, ne laisse pas de film gras et collant sur la peau et reste facile à vivre au quotidien.

Quand on a la peau sèche, faut-il utiliser un soin différent pour l’été et pour l’hiver ?

Adapter ses soins au besoin de sa peau et au ressenti quotidien

Effectivement, la peau a tendance à être beaucoup plus sèche en hiver. Le froid, le vent, l’excès de chauffage, les écarts de température entre intérieur et extérieur,… sont autant de facteurs qui agressent et dessèchent. Si vous sentez que l’état de votre peau varie selon la saison, pensez à utiliser des formules plus riches en hiver comme NUTRITIC Intense Riche.

  • Facebook
  • Pin

Recommandé pour vous

See all articles