#Skinchecker

Une meilleure protection de la peau pour vous et pour ceux que vous aimez
Contrôle, protection et prudence au soleil

Télécharger la méthode ABCDE

Tout savoir sur le cancer cutané
Adoptez les bons gestes

\\SRV-PUBLIC\Applications\Site-LRP-Inter\Deploy\Resources\SkinChecker3\images\v_skinchecker-preventing_curing.jpg

Aujourd’hui, le risque de développer un cancer cutané est de 1/1001. Des vacances plus longues, la recherche de destinations toujours plus  ensoleillées, les activités en plein air ou encore le bronzage  artificiel sont autant de facteurs qui peuvent expliquer l’augmentation  du nombre de cancers cutanés.

1 La Ligue Contre le Cancer, 22/05/2014

Photoprotection

Par le Prof. Giuseppe Argenziano, MD, président de l’International Dermoscopy Society

Le cancer cutané : qu'est-ce que c'est ?

Il existe trois types de lésions :

  • La kératose actinique et la kératose solaire : très fréquentes, ces lésions ne sont pas des cancers cutanés. Elles ont la forme d'une croûte rugueuse au toucher qui a tendance à apparaître de façon récurrente à la surface de la peau. Elles apparaissent suite à des expositions prolongées et répétées au soleil. Elles indiquent que la peau a perdu sa capacité naturelle à se protéger contre le soleil et ses UV. Certaines d'entre elles peuvent évoluer vers un cancer cutané.
  • Le carcinome : il représente 90% des cancers cutanés et il est principalement causé par des expositions fréquentes et répétées au soleil à l’âge adulte. Le carcinome a une progression lente, et une détection précoce permet donc de le traiter. Généralement localisé sur le visage, sa détection tardive peut entraîner des cicatrices inesthétiques, d’où la nécessité de consulter rapidement un dermatologue en cas de doute.
  • Le mélanome : tumeur maligne, il est le plus dangereux des cancers cutanés car il peut mettre en jeu la vie du patient. Son apparition est favorisée par des expositions intenses et de courte durée comme celles qui provoquent des coups de soleil. Il prend la forme d’une tache brune ou noire sur une peau saine. Et dans 35% des cas, il concerne un grain de beauté préexistant. Moyennant un diagnostic dès le premier stade de développement, une guérison complète grâce aux traitements médicaux est possible. Si vous découvrez une lésion suspecte, il est donc impératif de consulter un dermatologue.

Rayons UV artificiels : une solution pour bronzer sans danger ?

Le bronzage naturel est un mécanisme de défense contre les rayons UVB. Les bancs solaires, par contre, utilisent des UVA indolores et insidieux. Les UVA qui entraînent un bronzage superficiel, sont responsables du vieillissement prématuré de la peau et  augmentent les risques de développer un cancer cutané.

Les bonnes habitudes pour la sécurité au soleil

  • Évitez l’exposition au soleil pendant les heures de fort ensoleillement : 50 à 70% des cancers sont liés à une surexposition au soleil et aux rayons UVB/UVA.
  • Réduisez l’exposition des enfants au soleil : 80% des dommages provoqués par le soleil sur la peau ont lieu avant 18 ans. Les dégâts causés par l’exposition de votre peau au soleil et à une lumière naturelle trop forte entre l'enfance et l’âge adulte provoquent l’apparition du cancer cutané.
  • Utilisez une très haute protection solaire contre les UVB et les UVA, pensez à renouveler l’application toutes les deux heures et portez des lunettes de soleil et un chapeau.
  • Consultez un dermatologue dès l’apparition d'une lésion cutanée ou dès la modification d’un grain de beauté. Entre 2 visites chez votre médecin, restez vigilant(e) et faites le suivi de vos grains de beauté avec le Mole Checker !

Figure :

90%des cancers de la peau peuvent être guéris s’ils sont traités à temps.** www.euromelanoma.org/intl/node/25 document « Epidemiological fact sheet »
  • Facebook
  • Pin