3 Questions à un expert

« Je prescris des crèmes réparatrices pour la peau du nourrisson »

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_3questions_default.jpg

L'érythème fessier du nourrisson désigne le périmètre cutané du siège enflammé, en général recouvert par les couches, qui, retenant les urines et les selles au contact de la peau, créent un  climat de macération propice au développement des irritations. C’est une affection très courante chez les nourrissons ; la plupart en souffrent, à des stades plus ou moins aggravés ; globalement,  même si je vois moins de cas graves qu’il y a 20 ou 30 ans, l’érythème fessier est toujours aussi fréquent parmi la population de mes petits patients.
Dans le cas d’érythème fessier, je prescris des crèmes contenant des molécules anti-inflammatoires, des agents antibactériens et idéalement des agents qui favorisent la réparation cutanée. La texture est également très importante. Il faut qu’elle soit suffisamment riche pour bien isoler la peau et qu’elle s’étale facile, pour éviter les frottements intempestifs à l’application.

Quelles sont les causes de l’érythème fessier ?

En premier lieu, les urines et les selles : l’humidité, la macération et le contact avec les enzymes digestives contenues dans les selles ou l’ammoniac contenu dans les urines sont autant de facteurs qui provoquent inflammation et irritations du siège. Cet environnement humide riche en souches fertiles présente par ailleurs un lieu de croissance idéal de certaines levures ou bactéries qui peuvent provoquer des complications.  Il faut également citer les frottements et la compression : les couches trop serrées ou  mal ajustées  peuvent créer des zones de frictions propices au développement d’un érythème fessier. Certaines substances chimiques contenues dans certaines lessives ou produits de toilette et de soin pour nourrissons  peuvent aussi être très irritantes  voire allergisantes. Je conseille à mes patients d’orienter leur choix vers des lessives hypoallergéniques qui  garantissent la bonne tolérance des formules  sur nourrisson. Idem pour les crèmes et les lotions. Enfin, le recours à certains antibiotiques peut  parfois occasionner des perturbations de l'équilibre normal des bonnes bactéries qui aident à contrôler la prolifération de certains organismes comme les levures.

Quelles sont les risques liés à l’érythème fessier ?

Le principal risque est l’infection, qui peut être plus ou moins étendue et plus ou moins grave. Quand l’érythème fessier s’infecte, la rougeur s’accompagne de bosses rouges dans le replis cutanés, parfois aussi de cloques remplies de pus. Il faut rapidement consulter votre pédiatre.

Quels sont les bons gestes de prévention à conseiller aux parents ?

Une bonne hygiène du nourrisson pratiquée avec délicatesse, sans frottements intempestifs, à l’aide de produits adaptés, hypoallergéniques, sans alcool, sans parabène.
Des  changements fréquents de couche pour limiter la macération et le contact avec les urines et les selles Et puis, même quand l’enfant ne souffre pas d’érythème fessier, l’application d’une crème barrière enrichie en agents anti-inflammatoires et antibactériens est un excellent geste de prévention

  • Facebook
  • Pin

Recommandé pour vous

See all articles