Alerte pollution


Mal à la gorge, les yeux qui piquent, une respiration difficile...
Et si votre peau subissait les mêmes irritations ?

La pollution, un chaînon méconnu du cercle vicieux de l'atopie

L'eczéma, ou dermatite atopique, est l’une des principales pathologies inflammatoires de la peau. Ses symptômes sont exacerbés par la pollution atmosphérique1. Pendant les pics de pollution, les crises sont plus fréquentes et plus graves. La combinaison d’une bonne routine et de produits adaptés peut contribuer à réduire l’impact de la pollution sur la peau.

La pollution, une autre source d’irritation pour les peaux à tendance atopique.

L’atopie apparaît généralement chez les nourrissons à partir de 3 mois. Elle se présente sous la forme d’une sécheresse de l’épiderme et d’une altération de la barrière cutanée qui favorise la pénétration des allergènes responsables des démangeaisons.

Déjà altérée par les symptômes de l'atopie, la barrière cutanée est affaiblie et rendue plus sensible par les agents polluants tels que l’ozone et les particules fines. Les particules les plus fines, de type PM2.5, peuvent même pénétrer jusqu’à l’épiderme.

En outre, pendant les pics de pollution, la sensibilité de la peau et la sensation d’inconfort augmentent en général sensiblement : la peau s'assèche, et les crises de démangeaisons se font plus fréquentes.

La peau est notre première barrière de protection contre la pollution atmosphérique. Le fait de se gratter peut apporter un soulagement temporaire, mais il ne fait qu’endommager encore plus la barrière cutanée qui ne parvient plus à empêcher le passage des allergènes et des agents polluants. C'est le début d’un cercle vicieux.

Chaque jour, deux mesures simples peuvent rompre ce cercle vicieux exacerbé par la pollution atmosphérique :

  • 2Appliquez ensuite  Lipikar Baume AP+ afin de reconstituer et de renforcer la barrière cutanée. Efficace pendant 24 heures contre le grattage, il réduit la fréquence des crises de sécheresse extrêmes qui s’accompagnent généralement de crises de démangeaisons et évite ainsi de nouvelles lésions à la barrière cutanée.

Boostez votre routine pendant les pics de de pollution

Pendant les pics de pollution, les peaux atopiques ont besoin d’une attention particulière :

  • 1Nettoyez votre peau avec   matin et soir
  • 2Gardez votre  Eau Thermale de la Roche-Posay à portée de main pour apaiser (et calmer) votre peau : vaporisez puis essuyez en douceur avec une lingette.
  • 3Appliquez Lipikar Baume AP+ 2 à 3 fois par jour pour renforcer votre barrière cutanée et protéger votre peau contre les attaques de substances polluantes.

1 Source : Kim J, Kim EH, Oh I, Jung K, Han Y, Cheong HK, et al. Symptoms of atopic dermatitis are influenced by outdoor pollution. J Allergy Clin Immunol 2013;132:495–7.

  • Facebook
  • Pin