Le point sur

Les poils incarnés : une pathologie fréquente

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_focuson_default.jpg

Les poils incarnés, aussi appelés folliculites de barbe,  représentent un motif de consultation fréquent et typiquement masculin chez le dermatologue. Pour lutter contre ce problème lié à l’épaisseur de la peau, des gestes adaptés et des produits spécifiques existent.

Les symptômes

Quand le poil repousse sous la couche cornée

Les poils incarnés sont à l’origine de certaines inflammations localisées de la peau sur les zones de rasage. De fait, de petits boutons rouges et douloureux apparaissent, et peuvent parfois s’infecter.

Les origines

La folliculite : un problème typiquement masculin

La peau de l'homme est génétiquement plus épaisse que celle de la femme. Après le rasage, le poil ne parvient pas à émerger par l’orifice de sortie du follicule pileux. Résultat : il s'incarne dans la peau, et finit par générer une inflammation.
Deux cas de figure peuvent coexister :

  • le poil est rasé trop court et repousse en formant une boucle sous la peau, provoquant une inflammation de celle-ci sur les zones de rasage.
  • le poil est trop long et pénètre à nouveau sous la peau en s'incurvant et en continuant à pousser vers l’intérieur.

Les traitements

Des précautions à prendre lors du rasage

Pour éviter les poils incarnés, quelques gestes sont recommandés :

  • humidifier la peau à l’eau chaude avant le rasage,
  • utiliser un gel de rasage spécifique, dont la texture enveloppante est plus adaptée aux barbes dures,
  • bien masser la barbe à rebrousse poil, par mouvements circulaires pour désincruster le poil et préparer la peau,
  • raser en un passage de lame dans le sens de pousse du poil : des tempes vers la bouche, et du menton vers le cou,
  • bien hydrater la peau après le rasage avec un soin adapté, non agressif.
Si votre problème persiste, n’hésitez pas également à consulter un dermatologue.

  • Facebook
  • Pin

Recommandé pour vous

See all articles